J’ai (re)découvert France Culture

Et j’aimerais bien pouvoir écouter France Culture avec un chocolat Starbucks et des macarons pour être encore plus classe

 

Cela fait quelques temps (deux semaines) que je suis en stage. Après une dizaine de jours passés chez ma mère pour ce travail (je bosse pour elle), je suis retournée chez moi, dans mon petit 12m2 parisien. Quand je bossais dans l’atelier de ma mère, j’avais toujours un truc à lui dire, des mots à échanger, de l’animation. Ce n’était pas du tout ennuyant.

Sauf que voilà, je suis rentrée chez moi et je pratique ce qu’on appelle le télé-travail. Le travail à domicile quoi. Sur le papier, c’est sympa : tu peux rester en pyjama toute la journée si tu veux, tu n’as besoin que de ton ordinateur. Et éventuellement d’un téléphone pour demander toutes les heures « Ça va ce que je fais ? Je continue sur ma lancée ou je change un truc ?« .

Le seul problème, c’est le silence. Surtout quand on fait une tache un peu répétitive (comme écrire des fiches produits à la chaîne ou retoucher des photos à la pelle). Ça peut devenir vite ennuyant et la moindre distraction peut être fatale.

J’ai trouvé ma solution. La solution miracle. Celle à laquelle je ne m’attendais pas. Cette solution porte un nom, deux mots :

France Culture logo radio

Ne vous moquez pas ! D’ailleurs il n’y a pas de quoi se moquer. C’est super badass, France Culture. Je n’écoute jamais la radio. Je l’écoutais un peu quand j’étais au lycée, dans la voiture de mes parents, mais ça n’allait jamais plus loin.

France Culture, c’est un peu synonyme de chiant et intello dans la tête des gens. Bon d’accord, c’est quand même un peu intello. Beaucoup. Mais ce n’est pas du tout chiant ! Dès que je me mets au travail, je lance le direct France Culture ou un podcast choisi judicieusement. Je sais que je peux travailler comme ça, en écoutant des gens intelligents raconter des trucs souvent intelligents.

Je n’ai pas besoin d’une concentration maximale quand j’écoute la radio. Quand vraiment j’en ai besoin (par exemple quand il faut que j’écrive quelque chose, là il me faut du silence), je coupe le son, je fais mon truc et dès que j’ai fini, je remets le son.

Quand j’écoute France Culture, je ne vois pas le temps passer. C’est quand on arrive à la fin d’une émission que je réalise qu’une heure entière s’est écoulée.

J’ai entendu des émissions sur le féminisme, sur l’Europe, sur le genre, sur le cinéma, sur la philosophie, sur le droit, sur la médecine, sur l’astronomie… Des trucs que je n’aurais sans doute jamais écouté de moi-même. Certes, je ne me souviens pas forcément de tout (de pas grand chose pour être honnête…) MAIS 1/ ça me fait passer le temps 2/ c’est intéressant sur le moment 3/ ça finira bien par rentrer.

Et en écoutant cette radio, j’ai moins l’impression de me détruire les neurones que lorsque je regarde les Reines du Shopping (même si je ne loupe jamais un épisode de cette émission, CERTES).

Je vous le dis : France Culture, c’est le bien. Il faut écouter France Culture.

Peut-être qu’au bout d’un moment, après de nombreuses heures d’écoute, on finit par être cultivé

Et toi ? T’écoutes France Culture ou pas ?

Publicités

2 réflexions sur “J’ai (re)découvert France Culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :